Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Texte intégral : Le choix historique de la voie de développement au Tibet
    temps:2015-04-15 source:Xinhuanet auteur:    

Le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat a publié mercredi un livre blanc sur la voie du développement au Tibet.

Voici le texte intégral :

Le choix historique de la voie de développement au Tibet

Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat de la République populaire de Chine

Avril 2015

Sommaire

Avant-propos 1

I. L'ancien régime s'est inévitablement retiré de la scène de l'histoire du Tibet. 4

II. Le nouveau Tibet s'engage dans une bonne voie de développement. 15

III. La "voie médiane" vise à diviser la Chine. 33

IV. Les apparences trompeuses de la "paix" et de la "non-violence" 51

V. La politique du gouvernement central vis-à- vis du XIVe dalaï-lama 64

Conclusion 76

Avant-propos

La République populaire de Chine est un Etat multi- ethnique unifié, conjointement créé par ses différentes communautés ethniques. Au cours d'une longue évolution historique, celles-ci ont mis sur pied une communauté de destin partageant heurs et malheurs, qu'est la nation chi- noise. Depuis les temps les plus reculés, le Tibet fait partie intégrante de cette communauté de destin ; les Tibétains, de sa nation. Le destin du Tibet sera toujours étroitement lié à celui de notre grande patrie et à celui de la nation chinoise.

Dans l'histoire, le peuple tibétain a donné naissance à de captivantes histoire et culture tout en contribuant à l'enrichissement et au développement de l'histoire et de la culture chinoises. Or, jusqu'au milieu du XXe siècle, le Tibet était encore sous la domination du servage féodal théocratique, système dans lequel les forces productives s'avéraient extrêmement faibles au sein d'une société conservatrice, fermée, arriérée et sur le déclin.

Après la fondation de la République populaire de Chine en 1949, le Tibet a commencé à entrer de manière effective dans la civilisation moderne. Par des étapes de développement importantes, dont la libération pacifique, la réforme démocratique, la fondation de la Région auto- nome ainsi que la réforme et l'ouverture, il a non seule- ment mis en place un régime social inédit, mais a égale- ment accompli une enjambée historique notable dans le cadre de son développement économique et social et s'est engagé dans la voie socialiste à la chinoise.

L'engagement du Tibet dans sa voie de développe- ment actuelle est conforme aux exigences objectives du développement de la civilisation moderne, au courant du progrès de la société humaine, aux conditions nationales et aux réalités de développement de la Chine, ainsi que, enfin, aux intérêts fondamentaux des différentes ethnies tibétaines. Sur cette voie, celles-ci sont devenues maîtres du pays, de la société et de leur propre destin ; le Tibet a réalisé un grand pas, passant de la pauvreté à la prospérité et du retard à la civilisation, montrant ainsi au monde son nouveau profil ; les différentes ethnies tibétaines fraterni- sent et collaborent harmonieusement avec les autres eth- nies du pays, et édifient, de concert avec celles-ci, un bel environnement neuf et florissant ; le Tibet s'ouvre au monde et assimile activement les meilleurs acquis de la civilisation humaine.

Les remarquables succès que le Tibet a remportés dans son essor et son évolution suffisent largement à prou- ver qu'il a opté pour une voie de développement adéquate. Pourtant, suite à son échec dans sa mise en application sur une longue période de la ligne de "l'indépendance du Tibet", en usant de violence, la clique du XIVe dalaï-lama, exilée à l'étranger depuis de nombreuses années et repré- sentante des forces résiduelles de la classe féodale des propriétaires de serfs, animée par son but politique pour "l'indépendance du Tibet" et par son attachement au ser- vage féodal théocratique de l'ancien Tibet, a récemment commencé à se faire entendre en mentionnant la "voie intermédiaire". En apparence, celle-ci semble "faire un compromis", "transiger", "pour la paix" et "pour la non-violence", mais en réalité elle a non seulement pour but de nier la bonne voie de développement empruntée par le Tibet depuis la fondation de la Chine nouvelle, mais tente également d'établir sur le territoire chinois un "Etat dans l'Etat" sous la domination de la clique du XIVe dalaï-lama et de réaliser par étapes l'objectif de "l'indé- pendance du Tibet".

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
法语翻译:
Vidéo
·Voie ferrée Qinghai-Tibet
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
Je recommande
·Le Tibet tient des exercices en cas de détournement
·Une délégation tibétaine de l'APN de Chine effec...
·Chine : ouverture d'un réseau électrique reliant ...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou