Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Le mécanisme "16+1" ouvre un nouveau chapitre de la coopération Chine-PECO
    temps:2016-11-14 source:China Tibet Online auteur:    

Le mécanisme "16+1", plateforme créée en avril 2012 par la Chine et les 16 pays d'Europe centrale et orientale (PECO), a donné un nouvel élan à leur coopération.

La Déclaration de Riga, publiée samedi à l'issue du sommet Chine-PECO en tant que nouvelle feuille de route, ouvrira de nouvelles opportunités de coopération.

A Riga, le Premier ministre chinois Li Keqiang et les dirigeants des PECO ont convenu de renforcer la coopération et les échanges entre les peuples afin de développer leurs avantages respectifs.

Les dirigeants ont réaffirmé leur soutien à l'initiative de coopération des "Trois mers" entre les ports de la mer Adriatique, de la mer Baltique et de la mer Noire, ainsi que la coopération le long de canaux et rivières.

Ils ont souligné que l'initiative de coopération des "Trois mers" aidera à élargir la portée de la coopération Chine-PECO, à promouvoir le développement durable sur le long-terme, et contribuera à une plus grande synergie entre l'initiative "la Ceinture et la Route" et les stratégies de développement des PECO ainsi qu'avec le Réseau de transport trans-européen de l'Union européenne (UE).

"L'initiative de coopération des 'Trois mers' deviendra un nouveau moteur pour la coopération Chine-PECO", a affirmé Liu Zuokui, chercheur à l'Académie chinoises des sciences sociales, qui a également noté que la combinaison des équipements chinois, de la technologie européenne et des marchés des PECO deviendra un excellent modèle de coopération Chine-PECO.

Concernant le commerce et les investissements, les participants au sommet ont salué les progrès effectués dans les négociations actuelles entre la Chine et l'UE sur un accord d'investissement global ambitieux. Ils ont également salué une plus grande coopération commerciale via les plateformes de e-commerce.

Le volume commercial entre la Chine et les PECO a atteint 56,2 milliards de dollars en 2015, soit une augmentation de 28% comparé à 2010. Les investissements chinois dans ces 16 pays ont dépassé les 5 milliards de dollars, tandis que ces derniers ont investi plus de 1,2 milliard de dollars en Chine.

Des données montrent également que le nombre de lignes de fret ferroviaire entre la Chine et l'Europe, depuis leur mise en place en 2011, est passé à 39. Seize villes chinoises envoient quotidiennement des trains de marchandises dans une dizaine de villes européennes.

La Chine et les PECO, dont un grand nombre sont des marchés émergents cherchant à obtenir des investissements étrangers afin d'améliorer les infrastructures locales, sont grandement complémentaires au niveau économique, a déclaré Yang Yanyi, chef de la mission chinoise à l'Union européenne.

En alignant l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" avec les stratégies de développement des PECO, le mécanisme "16+1" sera également renforcé et portera des résultats fructueux.

A l'heure actuelle, presque la moitié des PECO ont signé des protocoles de coopération tournés vers l'initiative chinoise, et davantage de pays de la région expriment leur intérêt pour celle-ci.

Par ailleurs, la coopération sous le mécanisme "16+1" représente de belles perspectives avec en toile de fond la morosité de l'économie mondiale et la faible croissance du commerce.

La coopération Chine-PECO sert non seulement à la paix et la stabilité dans cette région européenne mais contribue également au développement équilibré de toute l'Europe, a indiqué samedi le Premier ministre chinois.

Cette coopération fait partie intégrante de la coopération sino-européenne et constitue un complément utile à cette dernière, a noté M. Li.

En ce qui concerne la coopération dans le domaine financier, les institutions et entreprises financières dans les PECO sont invitées à contribuer, sur une base volontaire, au fonds d'investissement établi par la Sino-CEE Finance Holding Co. Ltd., et à travailler en commun à la promotion de la coopération entre eux et la Chine en matière de connectivité et de développement des industries concernées.

Les participants au sommet "16+1" ont encouragé les institutions financières chinoises, notamment le Fonds de la Route de la Soie, à fournir des financements à la coopération Chine-PECO et à soutenir la Chine et les PECO pour l'approfondissement de leur coopération dans le cadre de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, ainsi que la coopération entre tierces parties avec d'autres pays et régions.

Les participants au sommet ont également envisagé de discuter de la possibilité d'établir une association interbancaire Chine-PECO.

Des analystes se disent convaincus que le mécanisme "16+1" s'accorde parfaitement avec la politique tournée vers l'Orient des PECO, qu'il aide à approfondir la coopération de la Chine avec l'Europe centrale et orientale ainsi qu'avec toute l'Europe, et que ce mécanisme deviendra un point d'orgue de la coopération régionale.

(Rédactrice: Amélie)

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
法语翻译:
Vidéo
·Voie ferrée Qinghai-Tibet
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
Je recommande
·Le Tibet tient des exercices en cas de détournement
·Une délégation tibétaine de l'APN de Chine effec...
·Chine : ouverture d'un réseau électrique reliant ...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou