Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
« La maison de thé jaune » de Yangjen Tsering
    temps:2016-11-09 source:China Tibet Online auteur:    

« La maison de thé jaune » de Yangjen Tsering

Lhassa — la ville sacrée du pays des neiges, où les pèlerins et les touristes du monde entier rehaussent sans cesse l'atmosphère de la vie religieuse de la ville et font en sorte qu'elle ne perd jamais sa saveur unique. Ceci, on peut le sentir dans les boucles de fumée et l'arôme du thé qui flotte sur la rue Barkhor.

La rue Barkhor se trouve dans la vieille ville de Lhassa, qui a parfaitement préservé le style architectural et le mode de vie tibétain traditionnels. Elle a été établie originellement sur une route de pèlerinage autour du monastère de Jokhang où se présente la statue du Bouddha à l'âge de 12 ans. Les Tibétains considèrent cette route comme une route sainte, et beaucoup de gens parcourent des milliers de kilomètres en se prosternant et frappant leur tête au sol à chaque deux pas, seulement pour voir l'apparence réelle du Bouddha.

Au bout de l'allée de Phodrang Saba de la rue Barkhor, il y a un antique bâtiment jaune. Dans la cour se trouve une maison de thé, et c'est pourquoi cette maison est surnommée « la maison de thé jaune » . Yangjen Tsering et sa femme sont les patrons ici, chaque jour, ils cuisinent des nouilles tibétaines et infusent du thé sucré pour les clients.

Le matin, les Tibétains ont l'habitude de boire du thé sucré pour se réveiller, et ils discutent de la journée avec leurs voisins tout en buvant du thé sucré. Cette coutume n'a pas changé jusqu'à aujourd'hui. Après 7 h 30, la première vague de clients arrive dans la boutique, ils commandent des nouilles tibétaines et du thé sucré. La femme de Yangjen Tsering sourit et leur tend des coupes, qu'elle remplit de thé sucré, et envahits par une soudaine chaleur, les gens se sentent au chaud.

Yangjen Tsering se tient près de la porte arrière dans la cuisine et cuit des nouilles tibétaines. Il saisit une poignée de nouilles et les jette dans le pot d'eau bouillante. Il les remue avec des baguettes plusieurs fois, et les sort et les verse dans un bol, et verse une grosse cuillère pleine de soupe de boeuf, saupoud un peu d'oignon haché et de la viande coupée en dés, puis vient porter les bols de nouilles tibétaines délicieuses à la table des clients.

Yangjen Tsering dit qu'il aime manger des nouilles tibétaines, et il aime aussi cuisiner des nouilles tibétaines. Cela fait déjà 9 ans que son restaurant est ouvert.

Parce que la maison de thé a été ouverte dans les deux chambres de sa propre maison, il n'est pas obligé de payer de loyer, et par conséquent, ses profits nets sont relativement bons, et non seulement il a pu envoyer ses deux fils à l'université, mais ils ont également acheté une nouvelle maison.

Les maisons jaunes dans l'ancien Tibet étaient essentiellement des sites religieux. Selon la légende, il s'agit d'un endroit où résidait le 6e Dalaï-Lama lorsqu'il sortait du Palais du Potala pour se balader. Bien que la maison ait déjà 700 ans d'histoire, ce bâtiment historique a été préservé en tant que relique. Aujourd'hui, « la maison de thé jaune » a permis à Yangjen Tsering de bénéficier de l'industrie touristique, et son entreprise se porte de mieux en mieux.

« La maison de thé jaune est le héros de notre famille, et grâce à elle, notre famille fait de bonnes affaires » dit Yangjen Tsering.

Source: Tibet Daily

Traduit par China Tibet Online

(Rédactrice: Amélie)

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
法语翻译:
Vidéo
·Voie ferrée Qinghai-Tibet
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
Je recommande
·Le Tibet tient des exercices en cas de détournement
·Une délégation tibétaine de l'APN de Chine effec...
·Chine : ouverture d'un réseau électrique reliant ...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou