Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Le tibet peut'il prétendre être devenu un état indépendant après la révolution de 1911 ?(4)
    temps:2009-07-03 source:tibet328.cn auteur:    

 


III. Le réglement par le gouvemementcentral, de manière appropriée, des problèmes qui se posèrent à la suite du parinirvana du Dalai Lama et du Panchen Erdeni, ainsi que des questions concernant leurs réincarnations et l ' intronisation du nouveau Dalai Lama et du Panchen Erdeni

 

A l'époque de la République de Chine, le parinirvana et les funérailles du Xllle Dalai Lama, sa reincarnation et la cérémonie d' intronisation du XlVe Dalai Lama, ainsi que le parinirvana et les funérailles du IXe Panchen Erdeni, sa reincarnation et la cérémonie d' intronisation du Xe Panchen Erdeni, furent tous des événements très importants qui attirèrent l'attention sur les affaires tibétaines. Le gouvemement central traita tous ces problèmes de maniére adéquate, ce qui démontre qu'il exercait éfficacement sa souverainete sur le Tibet.

(Message téléraphlque de remerclement du Kashag, transmis par le représentant du Tibet à Nanjing au gouvemement nationaliste, pour avoir envoyé au Tibet le répresentant extraordinaire Huang Musong conférer le titre posthume et particlper aux rites religieux des funérailles du Xllle Dalai Lama, décédé le 5 octobre, en la vingt-troisième année de la République de Chine.)


 

1. Les funérailles du Xllle Dalai Lama et le contrôle exercé par le gouvemement central sur la recherche de sa réincarnation ainsi que sur la cérémonie d'intronisation du XlVe Dalai Lama

 

Le Xllle Dalai Lama Tubten Gyatso est décédé à Lhasa le 17 decembre 1933. Le Silon et le Kashag adressèrent le 20 décembre 1933 un télégramme au gouvemement central aux cons soins du Bureau du Tibet à Nanjing. Le télégramme était rédigé en cestermes:" Sa Sainteté le Dalai Lama est décédée à 7h30 de l'après - midi du 30e jour du l2e mois du calendrier tibétain. Les affaires du Tibet seront temporairement prises en charge par le Silon et le Kashag. Espérons que vous saurez transformer votre douleur en force et transmettre ce message au gouvernement central. Le détail sera notifié par un autre télégramme." Après avoir recu cette nouvelle, le gouvernement central se mit immédiatement a préparer les éloges et les rites afférents. Le 21 décembre 1933, le gouvernement nationaliste émit l' ordre suivant, en accordant au Xllle Dalai Lama le titre posthume de "Grand Maître de Patriotisme, de Magnanimité, de Bienveillance et de Sagacité" : "Toutes les céréonies d'éloges seront solennelles et répondront au traitement extraordinaire qui convient. Le Yuan exécutif ordonnera sans délai au département directement interessé et a la Commission concernée d’ entreprendre des arrangements qui seront soumis à exécution, dans le but d’exprimer le souci et la sollicitude du Parti et de l’Etat envers un ami éloigné, et de célébrer sa vertu". Le gouvernement central envoya le chef d’ Etat - major adjoint Huang Musong en tant que représentant plénipotentiaire participer aux funérailles du Dalai Lama. II était chargé de l’ octroi du titre et de l' organisation des rites mortuaires. Lors de son arrivée a Lhasa, Huang Musong fut l'objet d’ un accueil solennel. Les quatre Kalon du Kashag lui rendirent visite ensemble. Le 23 septembre 1934, Huang Musong presida la cérémonie d’ octroi du titre posthume et rendit hommage a la dépouille mortelle du Xllle Dalai Lama. Des centaines de fonctionnaires, religieux ou laïques depuis le Silon jusqu' aux fonctiormaires de rang inférieur, participèrent à cette céréonie extrēmement solennelle. Le Khenpo général reçut l'attribut et le sceau en jade au nom de Dalai Lama. Le ler octobre 1934, les funérailles du Xllle èrne Dalai Lama eurent lieu dans la chapelle funéraire du Palais de Potala.

 

Durant son séjour a Lhasa, Huang eut plusieurs conversations avec les hauts dignitaires du gouvernement local du Tibet et les deux parties échangèrent leurs points de vue sur les relations entre le Tibet et le gouvernement central. Bien qu' elles n' aient pas abouti à une unanimité sur tous les problèmes, elles parvinrent a un consensus commun sur la question de l' appartenance du Tibet au territoire chinois. Après le départ de Huang Musong du Tibet, Liu Puchen et Chiang Zhiyu resterent statiormés en permanence au Tibet. Les relations entre la région tibétaine et le gouvernement central se renforcèrent encore davantage.

Après la découverte de l' enfant-incarnation du Xllle Dalai Lama, le régent tibétain Rating Hutuktu envoya le 12 decembre 1938 un télégramme ainsi rédigé au gouvernement central:" Après l' arrivée à Lhasa des trois enfant s - incarnations, et à l’ occasion du tirage au sort dans l' urne d' or, le gouvernement central devrait envoyer des représentants participer à cette cérémonie afin de gagner davantage la confiance et plaire à tout le peuple tibétain. " II fut accordé une grande importance à cette demande. Le 28 décémbre 1938, le gouvernement nationaliste émit l’ ordre suivant:" Le président de la Commission pour les Affaires mongoles et tibétaines Wu Zhongxin sera envoyé pour présider avec Rating Hutuktu la cérémonie d' investiture du XlVe Dalai Lama." Wu Zhong xin et sa suite arrivèrent le 15 Janvier 1940 a Lhasa ou ils furent l' objet d’un accueil chaleureux. Le 26 Janvier 1940, Rating sollicita l’ exemption du tirage au sort pour l'enfant- incarnation du Xllle Dalai Lama, Lhamo Dondup. Wu Zhongxin transmit cette demande au gouvernement central pour approbation. Dans l’ intervalle, il se rendit au Pare Norbulingka afin d’ examiner cet enfant - incarnation. Le 31 Janvier, Chiang Kai-hek , président du Yuan exécutif demanda au gouvernement nationaliste d'eméttre un ordre notifié selon lequel Lhamo Dondup etait investi du titre de XlVe Dalai Lama, successeur du Xllle Dalai Lama. Le 5 février, le gouvernement nationaliste émit un ordre disant que Lhamo Dondup, enfant-incarnation, venu du Qinghai, était extremement intelligent et tout a fait exceptionnel. L' enquête avait établi qu'il était la réincarnation du Xllle Dalai Lama, aussi devait - il être immédiatement exempté du tirage au sort. Ainsi était ratifiee la succession du Xllle Dalai Lama. En outre, le gouvernement central affecta une somme de 400 000 yuan pour les dépenses de la céréonie d’ intronisation. Mais a la veille de la cérémonie de l' accession au " trône bouddhique" du Dalai Lama, il y eut une tempetedans un verre d’ eau, causée par la place du siège du président de la Commission. Le Kashag se proposait de disposer le siège de Wu Zhongxin au même rang que celui du Silon ou de Rating. Wu Zhongxin refusa energiquement cet arrangement, en disant qu' il était le représentant du gouvernement central. Son siège devait done être placé suivant les anciennes pratiques de la Dynastie des Qing, c' est-à-dire à côté de celui du Dalai Lama afin de concrétiser le pouvoir et la position du gouvernement central. Les autorites tibétaines consentirent à agir selon ces instructions. Durant son séjour au Tibet. Wu Znongxin décida après consultation avec le gouvernement local du Tibet d' établir un" Bureau de la Commission pour les Affaires mongoles et tibétaines à Lhasa." Les relations entre le Tibet et le gouvernement central devinrent ainsi plus étroites. Le gouvernement local du Tibet organisa une cérémonie d'adieu solennelle à Wu Zhongxin et a sa suite lors de leur départ de Lhasa le 14 avril. Peu après, suivant la pratique tibétaine, le gouvernement local du Tibet envoya Ngawang Gyaltsen à Chongqing, afin de remercier le gouvernement central, et aussi pour exprimer le profond désir de la population tibétaine de soutenir la Guerre de Resistance contre le Japon et en faveur du salut national.

(Huang Musong.vêtu d'une robe de lama en route pour le Tibet en vue d'accomplir les rites rellgleux et de rendre hommage a la dépoullle mortelle du Xllle Dalai Lama.)

 

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
Vidéo
·Beaucoup de nouvelles écoles fondées au Tibet
·Le régime théocratique qui régit la société ti...
·New York : exposition de photos sur le Tibet
Je recommande
·Les représentants du Tibet et du Xinjiang à la CC...
·Le Parlement européen se penche plutôt sur la coo...
·Chine: le discours du dalaï lama expose son intent...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Entreprise Technologique et informatique Wu Zhou Fan Hua, Tous droits réservés