Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Le Tibet porte un « dur coup » aux séparatistes
    temps:2014-01-14 source:french.china.org.cn auteur:    

 

Les tribunaux de la région autonome du Tibet ont entendu 20 affaires l'année dernière dans lesquelles les défendeurs ont été accusés d'atteinte à la sécurité nationale, dans le contexte où cette région du Sud-Ouest fait avancer la règle de droit.

Sodar, juge en chef du Tibet, a révélé ce chiffre dimanche dans le cadre d'un rapport annuel de travail à l'assemblée populaire régionale. La comparaison avec les années précédentes est impossible, car aucun de ces chiffres n'avait été rendu disponible dans les rapports précédents.

Sodar a déclaré que, l'année dernière, les autorités judiciaires avaient porté « un coup dur » aux activités séparatistes et à ceux qui cherchaient à saboter et à menacer la sécurité nationale.

Il révélé que les autorités locales avaient mis en place une équipe de premier plan pour traiter les affaires criminelles ayant trait à des questions de stabilité, mais il n'a pas divulgué de détails.

Zhang Peizhong, procureur en chef du Tibet, a également déclaré, dimanche, lors de son rapport de travail à l'assemblée législative, que les parquets de la région avaient mené une guerre contre les crimes liés à la sécurité nationale.

Le plus haut conseiller politique du pays, Yu Zhengsheng, a appelé à une application améliorée de la règle de droit au Tibet.

Lobsang Jamcan, président du gouvernement régional du Tibet, a déclaré vendredi que la situation générale de la lutte contre le séparatisme reste « grave » et que la tâche de sauvegarder la stabilité est « difficile et lourde ».

Cette année, Sodar a déclaré que les autorités judiciaires vont démanteler les organisations clandestines se servant de l'influence de la religion ainsi que les gangs organisés, et qu'elles « ne vont laisser aucune marge de manœuvre aux séparatistes dans le but de faciliter la stabilité durable et complète de la société. »

Karmu, législateur et chef du village de Sharma, département autonome de Nagqu, a réaffirmé que la stabilité signifie le bonheur, alors que le chaos équivaut à une tragédie pour le peuple. » Sans stabilité, la vie quotidienne des gens ordinaires serait touchée et l'économie, étouffée. »

Chodron Pema, un autre législateur et chef du village de Tachi, district de Tanang, dit appuyer les efforts des autorités pour réprimer sévèrement le crime.

« Les Tibétains et les Han sont des frères qui vivent ensemble pacifiquement. Personne ne peut détruire cela. »

Dans son rapport, le juge en chef a également déclaré que les tribunaux de la région avaient traité 1 104 procès et condamné 1 320 personnes pour crimes violents, gangs organisés et fréquentes agressions sexuelles.

L'année dernière, les tribunaux au Tibet ont également fait enquête sur 39 fonctionnaires pour des crimes liés à leur poste, une augmentation de 150 % par rapport à l'année précédente, et ils ont intenté des poursuites contre 16 d'entre eux, selon le rapport. Dans celui-ci, il est également indiqué que les poursuites ont sauvé plus de 14 millions de yuans (2,31 millions $) au pays.

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
Vidéo
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
·Le Tibet, aussi haut que le ciel
·La Semaine de la culture tibétaine s’ouvre en Pol...
Je recommande
·Soutra écrit sur les feulles de pattra: le catalog...
·Chine : 240 maisons ravagées par un incendie à Sh...
·La Chine établit cinq centres de recherches scient...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Entreprise Technologique et informatique Wu Zhou Fan Hua, Tous droits réservés